Comprendre le référencement naturel avec Benjamin Thiers

1 – Bonjour Benjamin, peux tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour Stéphane. Je suis arrivé dans le digital en général, et le SEO en particulier, un peu par hasard en 2003, quand j’ai été recruté en contrat pro dans une start-up web, dans le cadre de mon parcours en grande école de commerce. On m’a alors confié comme mission de développer les demandes de devis d’entreprises recherchant des formations pour leurs salariés, en me donnant carte blanche. Une rapide analyse des leviers à ma disposition m’a fait privilégier le SEO pour son ROI. Je me suis rapidement pris au jeu et j’ai multiplié par dix, en un an, les demandes de devis : d’une centaine à un millier.

Je n’ai depuis plus quitté le monde du SEO plus de quelques mois, suivant l’évolution des algorithmes et prenant plaisir à relever les nouveaux défis s’offrant à moi. J’ai travaillé en agence, chez l’annonceur, j’ai fait face à des situations complexes et différentes. Je compare notre métier de référenceur à celui de préparateur sportif : aider un athlète à s’entraîner quand il va bien, guérir ses blessures quand il va mal, en évitant le dopage qui pourrait lui valoir une exclusion de la compétition.

Aujourd’hui, je pilote la stratégie de visibilité sur les moteurs de recherche de SeFaireAider.com, un pure player du web, et je partage mon expérience à travers des chroniques, des livres et des cours au sein de Kedge BS et de l’Université de Provence.

2 – Pourquoi un ouvrage sur le SEO ? Il y a déjà énormément de littérature sur le sujet. Qu’apporte ton ouvrage de nouveau ?

C’est vrai, il y a beaucoup d’ouvrages sur le SEO qui paraissent chaque année. Et il en existe de très bons et complets, comme Réussir son référencement web d’Olivier Andrieu, et d’autres qui demeurent trop à la surface des choses.

Avec Julien Ringard, nous avons voulu démystifier le référencement naturel. Les techniques se sont complexifiées, Google évoluant sans cesse pour contrer des pratiques frauduleuses de certains référenceurs ou répondre aux nouveaux usages, comme les recherches locales. Mais on observe de grandes constances qui sont toujours là et n’ont quasiment pas évolué depuis le lancement de Google en 1998.

Nous apportons à nos lecteurs les clefs pour comprendre par quels grands principes passe la quête de la pertinence initiée par Google il y a bientôt vingt ans. Nous prenons un recul inédit, en expliquant à chaque fois les motivations qui ont poussé les ingénieurs de Google à plébisciter telle pratique ou condamner telle autre. Le livre est truffé d’exemples, de paraboles et d’analogies pour se rendre accessible au plus grand nombre.

L’objectif de Ce que veut Google, comprendre le référencement : permettre à chacun de différencier les actions perçues positivement par l’algorithme de Google des actions condamnables, quelles que soient les évolutions et mises à jour futures.

3 – Beaucoup d’entreprises petites ou grandes sont encore très immatures sur la notion de référencement naturel qui est pourtant centrale pour une stratégie digitale saine et efficace. Comment expliques tu ce manque d’intérêt ?

La profession de référenceur est relativement nouvelle, et les consultants les plus expérimentés, de ma génération, sont des autoditactes. Il en résulte des niveaux de compétences extrêmement variés et des pratiques pas toujours très reluisantes. Les évolutions de l’algorithme rattrapent souvent les référenceurs qui ont recouru à des techniques de facilité : par exemple, en ne réalisant pas un travail de fond sur le netlinking, mais en se rabattant sur des annuaires ou sites de publication d’articles de faible qualité.

Les mises à jour et filtres de sanction, comme Panda ou Pingouin, ont déstabilisé le référencement de nombreux sites web, échaudant leurs propriétaires. Comment réagir quand on a investi des milliers, des dizaines ou des centaines de milliers d’euros dans une stratégie de référencement qui s’effondre en quelques jours ? Et les professionnels n’ont pas tous joué le jeu, demeurant opaques pour expliquer ces turbulences, et faisant progresser l’idée reçue selon laquelle l’algorithme de Google serait capricieux, prompt à prendre sans forcément de raisons valables des décisions extrêmes.

Le SEO ne regagnera ses lettres de noblesse qu’avec un vrai travail pédagogique auprès des décideurs, avec une intégration au coeur de la stratégie de marketing digital : le temps des sillons est fini. En effet, le référencement naturel est une discipline éminemment transversale, dont les implications et les retombées touchent à toutes les dimensions du marketing digital en particulier, et de la communication en général : la stratégie médias sociaux, la réflexion sur l’expérience utilisateur, la stratégie éditoriale, le travail sur les relations presse participent pleinement au référencement d’un site.

Plus d’informations sur :

www.comprendrelereferencement.com

www.benjaminthiers.net

ou sur Twitter : @benjamin_thiers

Pour vous procurer l’ouvrage :

Ce que veut Google... Comprendre le référencement naturel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *